Skip to main content

Concurrence entre les ports et les liaisons terrestres avec l'arrière-pays

Table ronde 143

Cette publication de la série Tables Rondes examine les défis stratégiques et réglementaires que pose l’évolution rapide de l’environnement portuaire.

L’innovation technologique et organisationnelle, ainsi qu’une très forte expansion des échanges, ont en effet radicalement transformé le secteur portuaire au cours des dernières décennies. Bien que les ports desservent aujourd’hui des arrière-pays qui s’étendent profondément à l’intérieur des continents, la concurrence interportuaire ne cesse de s’intensifier, affaiblissant le pouvoir de négociation des ports dans la chaîne logistique. L’intégration des activités logistiques à l’échelle mondiale a permis de réaliser des gains de productivité considérables, mais elle soulève en même temps des questions de concurrence et de durabilité.

Le phénomène de concentration observé parmi les compagnies maritimes et les exploitants de terminaux pourrait favoriser l’émergence d’un pouvoir de marché. Les autorités nationales de la concurrence ont les moyens d’agir face à cette évolution, mais il se peut qu’elles n’en appréhendent pas pleinement la dimension internationale. L’accroissement du débit portuaire se heurte à une résistance de plus en plus forte des collectivités locales en raison de la pollution et de la congestion qu’il entraîne. La réglementation locale est justifiée, mais sa mise en œuvre est compliquée par la répartition du pouvoir de négociation entre les parties prenantes. Des autorités d’un niveau plus élevé seraient en mesure de formuler des politiques plus efficaces.