Skip to main content

Comment améliorer la sécurité routière en ville ?

Un nouveau réseau de villes s’adresse au défi d’un trafic urbain de plus en plus mortel. La première réunion aura lieu demain à Paris

Dans nos villes, chaque minute de chaque jour, une personne perd la vie dans un accident de la route. Alors que les zones urbaines ne font que croître et que l’on assiste à une forte croissance de la motorisation en ville, cette situation ne peut que s’aggraver.

« Safer City Streets » (Meilleure sécurité routière en ville), le premier réseau mondial de villes pour améliorer la sécurité routière dans l’espace urbain, a été formé pour faire face à cette situation. Le réseau tiendra sa première réunion à Paris le 20 avril au siège de l’OCDE.

Six mois après sa création en octobre 2016, « Safer City Streets » réunit actuellement 38 villes du monde entier – d’Astana au Kazakhstan en passant par Zurich en Suisse ; y figurent également les grandes métropoles telles que Paris et New York, Londres et Rio de Janeiro, Berlin et Mexico (voir la liste ci-dessous).

Le réseau a pour but l’échange de bonnes pratiques parmi les responsables, de développer une méthode commune pour collecter et comparer les données sur la sécurité routière urbaine, et ainsi de pouvoir élaborer des mesures plus efficaces et rendre les villes plus agréables à vivre.

Les villes membres de « Safer City Streets » sont : Aguascalientes, Amsterdam, Astana, Auckland, Barcelone, Belgrade, Berlin, Bogota, Bordeaux, Bruxelles, Buenos Aires, Copenhague, Dublin, Fortaleza, Guadalajara, Kiev, La Haye, La Paz, Lisbonne, Londres, Lyon, Melbourne, Mexico, Milan, Montréal, Morelia, Nantes, New York, Paris, Riga, Rio de Janeiro, Rome, São Paulo, Stockholm, Vilnius, Varsovie, Zurich.

Plus d’information (en anglais) : http://www.itf-oecd.org/safer-city-streets